S. Martinho das Amoreiras

Parcours Circulaires

8 / 12,5 Km

C’est le parcours de la Rota Vicentina qui se trouve le plus à l’intérieur des terres et qui atteint ici son point le plus haut, au lieu dit de Moinho da Serra (moulin de la montagne). Aux alentours du pittoresque village de São Martinho das Amoreiras, vous traverserez des vallées où les sources généreuses déversent leur eau tout au long de l’année, des champs légèrement vallonnés où le bétail paît tranquillement et des monts couverts de forêts, dont les sommets offrent des paysages à couper le souffle.

Dans la zone de transition entre le village et les champs, les petits jardins et les vergers sont entourés de vieux murs de pierre et de ruisseaux canalisés dans d’anciens fossés en pierre. Dans les eaux stagnantes, salamandres et tritons se reproduisent. Geais, pies bleues à calotte noire, corneilles noires, coucous, pics, fauvettes mélanocéphales, tariers pâtres, guêpiers, perdrix et pinsons sont des oiseaux qui abondent dans les haies de lauriers, cognassiers, saules et figuiers et aussi dans des arbres ancestraux tels que pins, chênes-lièges, cèdres et eucalyptus, autant de lieux idéaux pour la nidification d’un oiseau de proie très particulier nommé aigle de Bonelli. Avec un peu de chance, il est possible qu’il apparaisse sur le parcours, probablement près du moulin. Les traces de sangliers sont également omniprésentes tout au long du sentier.

La lavande verte (Lavandula viridis), plus rare que la lavande papillon (Lavandula stoechas), est particulièrement abondante sur ce sentier. Au printemps apparaissent le calament commun, le ciste à gomme et l’immortelle d’Italie, ainsi que des plantes médicinales tels le genêt tridenté carqueja, l’herbe des sept saignées, la digitale pourpre et la paronyque argentée. On découvre aussi d’autres plantes qui revêtent les champs de couleurs vives : l’ajonc nain, le cardon sauvage de l’Algarve (Cynara algarviensis, endémique du sud-ouest de la péninsule ibérique), la pensée sauvage, le ciste à feuilles de sauge, la sauge de Jérusalem à fleurs roses, l’aristoloche, la scille maritime, la jacinthe, le muflier à feuilles de Pâquerette et les petits lys.
Ce territoire fut habité depuis la préhistoire, comme en témoigne le site archéologique de la Nécropole de Pardieiro, à 7 km au sud-ouest de São Martinho, qui a révélé certaines caractéristiques de la communauté qui y vivait il y a 2500 ans (âge du fer). À côté des onze tombes de la nécropole, on a retrouvé des stèles épigraphiées, c’est-à-dire des plaques de pierre avec des inscriptions en écriture du sud-ouest, la première forme d’écriture alphabétique de la péninsule ibérique.
Trois foyers de population, Amoreiras, São Martinho et Conqueiros, ont rivalisé pendant des siècles pour obtenir le siège de la paroisse, mais c’est finalement São Martinho qui l’a emporté, car on y édifia, au XVIIIe siècle, une église paroissiale d’inspiration baroque, rococo et néoclassique, construite sous les auspices de l’Ordre de Santiago de Espada.

São Martinho das Amoreiras compte actuellement un peu plus de 1000 habitants qui se consacrent principalement à l’activité forestière, l’agriculture et l’élevage, mais d’autres denrées de grande qualité sont aussi produites dans cette commune : miel, eau-de-vie d’arbouse et huile d’olive. Et certains affirment que le pain traditionnel de São Martinho est le meilleur de l’Alentejo.

Point de départ

S. Martinho das Amoreiras : dans le parc de stationnement près de la mairie.

Fiche technique

DEGRE DE DIFFICULTE: Facile / Quelque peu difficile

DISTANCE: 8 / 12,5 KM
DUREE APPROXIMATIVE : 3 h / 5 h Horas

MONTEE CUMULEE: M
DENIVELE CUMULE: 250 / 450 M

ALTITUDE MAX.: 353 M
ALTITUDE MIN. : 190 M

PERIODE CONSEILLEE: septembre à juin

Règles de conduite

LA CIRCULATION DE VÉHICULES À MOTEUR CONSTITUE UN DANGER POUR LES RANDONNEURS.

ÉVITEZ D’EMPRUNTER LE CHEMIN HISTORIQUE À MOTO OU EN 4X4, ET RECHERCHEZ PLUTÔT DES SOLUTIONS ALTERNATIVES.

N’ALLUMEZ PAS DE FEU EN DEHORS DES ENDROITS PRÉVUS À CET EFFET ET SIGNALISÉS.

DES FERMES ET DES TROUPEAUX SONT GARDÉS PAR DES CHIENS, AVANCEZ PRUDEMMENT.

LE BÉTAIL EST DOCILE, MAIS IL N’AIME PAS QUE DES INCONNUS S’APPROCHENT DES PETITS.

LES CHEMINS TRAVERSENT DES PROPRIÉTÉS PRIVÉES, N’OUBLIEZ PAS DE BIEN REFERMER LES PORTAILS ET LES BARRIÈRES.

PRÉPAREZ AVEC SOIN VOTRE RANDONNÉE ET NE PRENEZ AUCUN RISQUE. FAIBLE PRÉSENCE DE SERVICES TOURISTIQUES TOUT AU LONG DES ÉTAPES, MUNISSEZ-VOUS TOUJOURS D’EAU, DE PROVISIONS ET DE CRÈME SOLAIRE.

VOUS DEVREZ PARFOIS TRAVERSER DES ROUTES GOUDRONNÉES, SOYEZ PRUDENTS.

CERTAINS ENDROITS SONT IDÉAUX POUR UN PIQUE-NIQUE, VEILLEZ À BIEN EMPORTER VOS DÉTRITUS.

MONTREZ-VOUS AIMABLES AVEC LES HABITANTS LOCAUX. SOYEZ CURIEUX ENVERS LE MODE DE VIE LOCAL ET OUVERT À L’ÉCHANGE D’EXPÉRIENCES.

Suggestions

N’oubliez pas de visiter la boulangerie, célèbre pour son pain cuit au bois de ciste.
Profitez-en aussi pour goûter les fameuses pâtisseries alcôncoras de Amoreiras.

Attention !

Cet itinéraire possède deux variantes, soyez attentifs au balisage.

Start typing and press Enter to search

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!