fbpx

Praia do Sissal

Parcours Circulaires

4,5 Km

Il s’agit d’une courte randonnée qui offre aux marcheurs moins audacieux un avant-goût du magnifique Sentier des Pêcheurs. Les falaises, bien que de faible hauteur, nous surprennent par leurs formes bizarres, contrastant avec le doux relief des dunes et avec, toujours en toile de fond, l’île de Pessegueiro. 

Sur ce parcours qui surplombe la mer, la végétation des dunes se couvre de couleurs au printemps, lorsque thyms, ail sauvage, cistes à gomme, lavande papillon et immortelles des sables parfument l’atmosphère et attirent une époustouflante diversité d’insectes. Cette grande variété d’insectes sert de nourriture à de nombreux oiseaux, comme les alouettes, les tariers pâtres, les pipits et les bruants proyers. À marée basse, bécasseaux, pluviers et tournepierres à collier s’activent fébrilement à la recherche de petits invertébrés pour se nourrir. Le choucas des tours qu’on ne voit qu’en peu d’endroits au Portugal, peut être facilement observé sur ce parcours, parce qu’il aime les champs ouverts peuplés d’arbres épars, proches de carrières ou de falaises côtières, où il trouve des cavités pour faire son nid. Pour la reproduction, il forme des couples durables qui nidifient chaque année au même endroit.

L’île de Pessegueiro qui est située à seulement 250 m de la côte actuelle, fait 340 m de long et 325 m de large, et représente un élément important dans le paysage de ce parcours. On peut dire que l’île est la partie émergée d’une énorme dune fossile, en grande partie submergée aujourd’hui, résultant de la consolidation d’anciennes dunes, formées lorsque la mer était plus éloignée de quelques kilomètres de la côte actuelle. Aujourd’hui, cette île ne joue plus qu’un rôle de gigantesque brise-lames, mais deux anciens établissements portuaires qui mettaient à profit l’abri naturel que cette île offrait, ont été documentés, l’un datant de l’âge du fer et l’autre de l’époque romaine. Ainsi, dans la seconde moitié du Ier siècle après J.-C., un entrepôt commercial romain fut créé sur l’île de Pessegueiro, où arrivaient des amphores de salaisons de poisson et de sauces de poisson, d’huile d’olive, de vin et des céramiques venant de la Bétique, du sud de la Gaule et de la péninsule ibérique elle-même. De son côté, l’île drainait les produits miniers de la Serra do Cercal. Au IIe siècle après J.-C. il y eut une modernisation des constructions. Aux maisons et entrepôts s’ajoutèrent sans doute des ateliers (par exemple une forge) et un four à pain, car, à cette époque, l’activité industrielle de salaison de poisson avait commencé, utilisant pour le conditionnement des amphores provenant des poteries du Sado/Tejo. À partir de la seconde moitié du IIIe siècle, l’île devient essentiellement un centre de fabrication de produits à base de poisson. C’est alors qu’un bain public a dû être construit, composé d’un vestiaire, d’un réservoir d’eau froide semi-circulaire (servant de frigidarium), et de bains chauds installés dans une vaste pièce rectangulaire alimentée par un réservoir en abside et des systèmes de chauffage (four et hypocaustum).

À son extrémité nord, l’île semble avoir été découpée en ligne droite par un couteau géant. Il s’agit des vestiges d’une grande entreprise de la fin du XVIe siècle visant à créer un port artificiel, dont l’objectif était de mettre en place les conditions nécessaires à la pêche au thon et à la sardine et à la fixation de la population dans la région. Parallèlement, on commença la construction d’une fortification sur l’île et d’un fort sur la terre ferme pour protéger le port. Cependant, cette entreprise fut abandonnée en 1603 en raison de la conjoncture politique, des fréquentes attaques de pirates et des difficultés techniques.

Point de départ

Porto Covo : Largo do Mercado.

Fiche technique

Degré de Difficulté: Facile

Distance: 4,5 KM
Durée Approximative: 2 h

Montée Cumulée: 0 m
Dénivelé Cumulé: 120 m

Altitude max.: 30 m
Altitude min. : 0 m

Période Conseillée: septembre à juin

Règles de conduite

LA CIRCULATION DE VÉHICULES À MOTEUR CONSTITUE UN DANGER POUR LES RANDONNEURS.

ÉVITEZ D’EMPRUNTER LE CHEMIN HISTORIQUE À MOTO OU EN 4X4, ET RECHERCHEZ PLUTÔT DES SOLUTIONS ALTERNATIVES.

N’ALLUMEZ PAS DE FEU EN DEHORS DES ENDROITS PRÉVUS À CET EFFET ET SIGNALISÉS.

DES FERMES ET DES TROUPEAUX SONT GARDÉS PAR DES CHIENS, AVANCEZ PRUDEMMENT.

LE BÉTAIL EST DOCILE, MAIS IL N’AIME PAS QUE DES INCONNUS S’APPROCHENT DES PETITS.

LES CHEMINS TRAVERSENT DES PROPRIÉTÉS PRIVÉES, N’OUBLIEZ PAS DE BIEN REFERMER LES PORTAILS ET LES BARRIÈRES.

PRÉPAREZ AVEC SOIN VOTRE RANDONNÉE ET NE PRENEZ AUCUN RISQUE. FAIBLE PRÉSENCE DE SERVICES TOURISTIQUES TOUT AU LONG DES ÉTAPES, MUNISSEZ-VOUS TOUJOURS D’EAU, DE PROVISIONS ET DE CRÈME SOLAIRE.

VOUS DEVREZ PARFOIS TRAVERSER DES ROUTES GOUDRONNÉES, SOYEZ PRUDENTS.

CERTAINS ENDROITS SONT IDÉAUX POUR UN PIQUE-NIQUE, VEILLEZ À BIEN EMPORTER VOS DÉTRITUS.

MONTREZ-VOUS AIMABLES AVEC LES HABITANTS LOCAUX. SOYEZ CURIEUX ENVERS LE MODE DE VIE LOCAL ET OUVERT À L’ÉCHANGE D’EXPÉRIENCES.

Suggestions

Approvisionnement au cours de la randonnée : à Porto Covo.
Lorsque ce parcours circulaire décrit un virage, vous pouvez continuer sur le Sentier des Pêcheurs durant 200 m pour visiter la plage de l’île de Pessegueiro.

Attention !

Soyez attentifs à l’heure de la marée haute, qui peut rendre impossible la traversée du port de pêche de Porto Covo.
Soyez attentifs à la signalisation car vous croiserez d’autres parcours.

Je parraine cette étape

Catarina Chagas Pinto - Escola Básica do 1º Ciclo de Porto Covo


Start typing and press Enter to search

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!