fbpx

Odeceixe » Aljezur

Chemin Historique

19,5 Km

Cet itinéraire le long du plateau côtier traverse des pâturages et des champs de patates douces, maïs, arachides ou tomates, qui alternent avec des bois de pins et d’eucalyptus. On trouve aussi, près des lieux habités, des jardins potagers que l’on cultive de la même manière depuis des siècles, selon le calendrier précis des phases de la lune et des solstices. De nombreuses familles tirent de la terre plus de la moitié de leurs moyens de subsistance – fruits, légumes, lait, œufs et viande d’animaux d’élevage.

L’eau est si abondante dans le sous-sol de ce plateau côtier qu’elle affleure parfois à la surface des zones plus basses, donnant naissance à des marais que l’on nomme localement brejos. La végétation qui pousse à cet endroit est très spécifique, toutes les plantes ne supportant pas un sol gorgé d’eau en permanence. Ces brejos sont des lieux d’alimentation, de refuge ou de reproduction pour certains animaux. Le papillon Euphydrias aurinia, protégé au niveau européen, est, par exemple, l’une des espèces dépendante de ce patchwork fait de prairies humides et de zones envahies par les ronces ou les jonchères. Cet habitat est également idéal pour les campagnols de Cabrera. Les marais abritent nombre de petits mammifères et d’insectes et sont donc de bons terrains de chasse pour les oiseaux et les chauves-souris.

Les arbustes aromatiques tels que le genévrier, l’immortelle des sables, la lavande papillon et le romarin abondent dans les petits bois nichés entre les parcelles agricoles. On trouve aussi facilement dans ces bosquets quelques plantes très rares qui poussent exclusivement au sud-ouest du Portugal, comme l’Adenocarpus anisochilus, l’Euphorbia transtagana, le Thymus camphoratus et la Centaurea vicentina. Ici, de nombreux oiseaux tels les perdrix, cailles, hérons garde-bœufs, tourterelles, cigognes et étourneaux, cohabitent paisiblement avec les hommes. Et toutes les ripisylves résonnent du chant du rossignol philomèle.

Quand le soir tombe, on peut contempler l’élégance et l’agilité des chauves-souris chassant les insectes sur les mares ou autour de l’éclairage public. Toutes les espèces de chauves-souris qui vivent au Portugal mangent des insectes. Chaque animal consomme plus de la moitié de son poids en insectes volants ou rampants en une nuit ! Des milliers de tonnes d’insectes sont consommées annuellement par les chauves-souris ! Les chauves-souris jouent donc un rôle écologique très important en aidant à contrôler les populations d’insectes et à prévenir les fléaux et les maladies.

Point de départ

Odeceixe

Au début de la rue do Rio, suivez en direction de Largo 1º de Maio (place principale d’Odeceixe).

Aljezur

Près du marché d’Aljezur, suivez en direction du Musée Municipal.

Fiche technique

Degré de Difficulté: Facile

Distance: 19,5 KM
Durée Approximative: 6 h

Montée Cumulée: 200 m
Dénivelé Cumulé: 200 m

Altitude max.: 110 m
Altitude min. : 10 m

Période Conseillée: Septembre à Juin

Règles de conduite

LA CIRCULATION DE VÉHICULES À MOTEUR CONSTITUE UN DANGER POUR LES RANDONNEURS.

ÉVITEZ D’EMPRUNTER LE CHEMIN HISTORIQUE À MOTO OU EN 4X4, ET RECHERCHEZ PLUTÔT DES SOLUTIONS ALTERNATIVES.

N’ALLUMEZ PAS DE FEU EN DEHORS DES ENDROITS PRÉVUS À CET EFFET ET SIGNALISÉS.

DES FERMES ET DES TROUPEAUX SONT GARDÉS PAR DES CHIENS, AVANCEZ PRUDEMMENT.

LE BÉTAIL EST DOCILE, MAIS IL N’AIME PAS QUE DES INCONNUS S’APPROCHENT DES PETITS.

LES CHEMINS TRAVERSENT DES PROPRIÉTÉS PRIVÉES, N’OUBLIEZ PAS DE BIEN REFERMER LES PORTAILS ET LES BARRIÈRES.

PRÉPAREZ AVEC SOIN VOTRE RANDONNÉE ET NE PRENEZ AUCUN RISQUE. FAIBLE PRÉSENCE DE SERVICES TOURISTIQUES TOUT AU LONG DES ÉTAPES, MUNISSEZ-VOUS TOUJOURS D’EAU, DE PROVISIONS ET DE CRÈME SOLAIRE.

VOUS DEVREZ PARFOIS TRAVERSER DES ROUTES GOUDRONNÉES, SOYEZ PRUDENTS.

CERTAINS ENDROITS SONT IDÉAUX POUR UN PIQUE-NIQUE, VEILLEZ À BIEN EMPORTER VOS DÉTRITUS.

MONTREZ-VOUS AIMABLES AVEC LES HABITANTS LOCAUX. SOYEZ CURIEUX ENVERS LE MODE DE VIE LOCAL ET OUVERT À L’ÉCHANGE D’EXPÉRIENCES.

Suggestions

Approvisionnement au cours de la randonnée

On trouvera à Rogil plusieurs cafés et restaurants, des lieux d’hébergement et une pharmacie.

Attention !

Soyez prudents en traversant la route nationale à la sortie d’Odeceixe et à l’entrée de Rogil.

Soyez attentifs aux croisements avec les autres parcours (circulaires) et suivez toujours les balises rouges et blanches.

Je parraine cette étape

Nelson Banza


Start typing and press Enter to search

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!